Building professional touching brick block wall

Isolation thermique par l’extérieure (ITE) : tout ce qu’il faut savoir

Dans l’isolation thermique par l’extérieur, la couche d’isolant est placée sur les murs extérieurs d’un bâtiment.
Briques Porotherm de 20 à 30 cm  + isolant rapporté extérieur

L’isolation thermique extérieure (ITE)

Une solution innovante pour l'isolation des murs

L'isolation thermique extérieure (ITE), par opposition à l'isolation thermique intérieure (ITI) et l’isolation thermique répartie (ITR avec nos briques auto-isolantes), consiste en une solution d'isolation des murs dans lequel la couche isolante se place sur la partie extérieure des murs de manière à créer une enveloppe thermique autour du bâtiment (communément appelé le mur manteau). Techniquement, l'isolation thermique extérieure se caractérise par une couche d'isolant (polystyrène expansé, polyuréthane, laine minérale ou biosourcée…) placée sous un revêtement de type enduit de façade (crépis) ou bardage (bois, pierre, PVC).
Satisfaisant aux exigences BBC, conforme RE2020 et pouvant donner lieu à des aides financières, l'ITE est une solution de plus en plus utilisée dans les constructions récentes.

Les avantages d'une isolation par l'extérieur

  • Haut niveau de performance thermique en supprimant la plupart des sources de déperdition thermique (pas de ponts thermiques)
  • Excellente isolation phonique
  • Pas d'impact sur l'espace intérieur : la surface habitable reste inchangée (pas de perte de valeur du bien ni d'obligation de refaire la décoration intérieure)
  • Facilité de mise en œuvre : applicable rapidement selon un processus de quelques étapes sans requérir de travaux lourds (un ravalement de façade suffit), aucune nuisance intérieure liée aux travaux
  • Atouts esthétiques : possibilité d'ajouter une surcouche (crépis) sur l'isolant pour obtenir une finition personnalisée

Inconvénients

Malgré des avantages incontestables, le système d'isolation des murs par l'extérieur ne se révèle pas adapté à toutes les situations notamment lorsque l'apparence du bâtiment doit être préservée (bâtiment historique classé, règles d'urbanisme spécifiques) et que les façades ne peuvent par conséquent pas être modifiées.
Dans ces cas de figures, plusieurs autorisations peuvent être nécessaires :

  • Accord de l'Architecte des Bâtiments de France (ABF) ou déclaration de travaux (dans le cas d'une modification de l'aspect extérieur du bâtiment)
  • Permis de construire (dans le cas des bâtiments classés Monuments Historiques)
  • Il convient alors de se renseigner auprès de la mairie dans laquelle se trouve le bâtiment à rénover.

Comment réaliser une isolation extérieure

L'installation d'un système ITE se fait en plusieurs étapes :

Quels matériaux d'isolation ?

Il existe différents types de matériaux isolants dans la mise en œuvre d'isolation thermiques extérieures se présentant sous forme de panneaux :

  1. Les isolants minéraux : Les isolants en laine minérale, principalement faits en laine de verre ou laine de roche offrent le meilleur rapport qualité/performance/prix. 
     
  2. Les isolants synthétiques : Plus chers que les laines minérales, les matériaux synthétiques (polyuréthane ou polystyrène expansé) permettent un meilleur confort thermique grâce à leur excellente résistance thermique aux conditions extérieures.
     
  3. Les isolants naturels ou biosourcés : Les isolants composés de fibres animales (laine de mouton, plumes de canard…) ou végétales (fibre de bois, liège, chanvre, lin…) offrent de bonnes performances techniques tout en présentant un bon profil écologique, mais malheureusement avec un coût plus élevé.

Quelles techniques de mise en œuvre ?

Outre le type de matériau isolant, la technique de mise en œuvre de l’ITE est également importante que ce soit pour la bonne isolation thermique ou acoustique. Deux techniques sont généralement disponibles :

  1. Les enduits, généralement caractérisés par leur épaisseur :
    - E.M.I (Enduit Mince sur Isolant) : fine pellicule d'enduit (5 mm) applicable sur la couche isolante.
    - E.H.I (Enduit Hydraulique sur Isolant) : épaisse pellicule d'enduit (20 mm) applicable sur la couche isolante.
     
  2. Les bardages : Revêtements posés sur une ossature fixée au mur et appliquée directement à travers l'isolant. Il s'agit néanmoins d'une technique comparativement plus complexe à mettre en œuvre et qui modifie l'aspect visuel du bâtiment.

Quelles techniques de pose ?

Pour installer une isolation extérieure sur un bâtiment, plusieurs techniques de pose peuvent être envisagées :

  1. Le collage de l'isolant (réservé aux isolants en matériaux synthétiques) : Technique réservée aux façades lisses dans laquelle on réalise un encollage des panneaux directement sur le mur.
  2.  La pose fixé-calé ou calé-chevillé : Technique plus flexible permettant une pose sur tous les types de murs (même irréguliers). Elle combine l’encollage des panneaux et des fixations mécaniques via des chevilles à rosaces.
  3.  La pose de panneaux rainurés sur rails de PVC : Technique réservée à la fois aux façades plates et aux isolants en matériaux synthétiques (polystyrènes).

Quel prix pour une isolation extérieure ?

Prix des isolants :

  • Laines minérales (laines de roche et laines de verre) : de 8€ à 11€ HT par m²
  • Matériaux synthétiques (polyuréthane ou polystyrène expansé) : de 18€ à 27€ par m²
  • Prix des isolants + pose :
  • E.M.I (Enduit Mince sur Isolant) : de 90€ à 140€ HT par m²
  • E.H.I (Enduit Hydraulique sur Isolant) : de 100€ à 150€ HT par m²
  • Bardages : de 110€ à 300€ HT par m²

Quelles sont les aides disponibles ?

Les chantiers d'isolation par l'extérieur sont éligibles à certaines aides de l'état :

  • MaPrimeRénov (remplaçant du Crédit d'Impôt pour la Transition énergétique et du dispositif "Habiter mieux agilité" depuis le 1er janvier 2020), gérée par l'Agence nationale de l'Habitat (Anah) consistant en une aide aux ménages les plus modestes sous forme de déduction sur la facture du professionnel à la fin des travaux.
  • Les primes énergies (CEE), accessibles à tous les ménages sans conditions de ressources et cumulables avec les autres aides. Le montant alloué dépend de la surface à rénover, du système de chauffage et de la zone géographique.
  •  L'éco prêt à taux zéro (Eco PTZ), consistant en un prêt jusqu'à 30.000€ sans intérêts activable jusqu'au 31 décembre 2021. Seule condition d'accès : au moins 50% des façades du bâtiment doivent être rénovées.
  • L'aide Action Logement : dispositif d'aide aux travaux de rénovation énergétique (dont les travaux d'isolation par l'extérieur) sous forme de financement pouvant aller jusqu'à 50.000€.

Quelles certifications exiger des professionnels ?

Lors de la réalisation de travaux d'isolation faisant appel à un artisan, il est important de s'assurer du respect par le professionnel d'un certain nombre de certifications pour garantir les performances attendues et valider l'obtention des aides gouvernementales :

  • Le label "Reconnu Garant de l'Environnement" (RGE) : délivré aux entreprises qualifiées pour les travaux d'économie d'énergie dans les logements.
  • La certification ACERMI : atteste de la qualité des matériaux d'isolation sélectionnés par les entreprises de rénovation selon des normes européennes.
  • La Garantie Décennale : obligatoire pour les travaux réalisés en France, y compris les chantiers d'isolation thermique.

L'offre ITE Wienerberger

L'installation d'un système ITE se fait en plusieurs étapes :

Quelles briques Wienerberger permettent une pose ITE ?

Retrouvez l'ensemble de nos briques en terre cuite compatibles avec une isolation par l'extérieur :

Gain thermique/économique ?

Retrouvez ci-dessous une étude comparative des gains réalisés entre une isolation par l'extérieur sur un mur en béton et un mur de briques en terre cuite Porotherm CITEbric.
Configuration du bâtiment : immeuble de 2 familles R+3 avec attique et toiture terrasse au dernier niveau avec une orientation moyenne et une majorité de baies orientées ouest.
Bilan :

  • Gain thermique : -7% sur le coefficient d'énergie primaire (Cep) chauffage
  • Gain économique : -37€/m² de pose par rapport une ITE sur un mur en béton banché
Performance ITE

Note : calculs thermiques réalisés par ABM Énergie Conseil. L'étude complète est à votre disposition sur simple demande.

Optimisation de la résistance au feu et de la performance mécanique

Les charges maximales admissibles par les murs en brique Porotherm sont déterminées suivant 2 critères :

  1. Performance mécanique : la charge maximale admissible est calculée aux Eurocodes 6 en tenant compte de la résistance caractéristique de la maçonnerie (fk). La maçonnerie fait l’objet d’une certification NF554 ou QB07 validant la performance du couple brique et mortier.
  2. Résistance au feu : la charge maximale retenue dans le PV de résistance au feu (brique associée à un doublage isolant).

Ces valeurs sont données à titre indicatif pour des cas courants et pour une pose au mortier joints minces. L'entreprise ou le bureau d'étude structure doit vérifier les charges maximales admissibles pour chaque ouvrage.

optimisation_performances_feu

Impact environnemental

Les impacts carbone de nos briques (valeur de changement climatique) ont été calculés dans des fiches FDES (Fiches de Données Environnementales et Sanitaires) individuelles ou collectives disponibles sur la base INIES https://www.inies.fr/accueil/
Nos briques permettent de réaliser aisément des projets conformes à la nouvelle règlementation environnementale RE2020 (sous réserve du bon choix des matériaux associés à nos solutions).

Les autres types d'isolation :

Photography of production of inner wall blocks

Besoin de plus d'informations ?

Notre moteur de recherche est à votre disposition